Bestiaire croisé (Louvre et IMA)

Dans l’atelier Merveilles du monde, les jeunes travaillent depuis plusieurs semaines à partir de deux mallettes pédagogiques éditées respectivement par le musée du Louvre (Découvrir des chefs-d’œuvre du Louvre) et l’Institut du monde arabe (Arabesques). Nous avons aussi utilisé le « Tripot linguistique« , jeu langagier créé par le linguiste Philippe Doray édité par Association de mots.

DSC04391

Dans un premier temps, après quelques échanges autour des animaux qui nous sont proches, chaque participant a choisi une œuvre parmi une sélection de reproductions représentant des animaux puis l’a ensuite présentée aux autres en s’appuyant sur l’observation et sur les informations du cartel.

Dans un second temps, chacun a rédigé une histoire à partir de l’image choisie, en insérant le mot figurant sur la carte du jeu « Tripot linguistique » qu’il avait préalablement piochée. En effet, comme dans la tradition oulipienne, la contrainte d’un mot imposé facilite aussi l’inspiration. Et suivant la règle du Tripot linguistique, le mot peut être utilisé une ou plusieurs fois, tel qu’il est écrit sur la carte ou sous n’importe quelle forme dérivée ; cela amène ainsi à travailler les classes de mots, les préfixes, la conjugaison… Certains ont même réclamé une carte supplémentaire pour corser le défi !

Voici  les textes de Binta et de Bakary (les mots imposés sont en italiques) :

IMG_4920

Des perroquets sont sœurs. L’une dit : « Ma sœur, regarde, des jolies fleurs ! »

_ Oui, elles sont belles ! Mais moi, je veux voler.

_ Ok. Surtout, ne vole pas sur les branches !

_ Heureusement, les branches ne sont pas très longues !

 

Le combat entre le lion et le serpent

« Un porteur de poids lourd n’est pas comparable à un faible serpent. Je suis sur les nerfs pour rien, je n’arrive même pas à t’attraper, petit porteur de douleur ! Je te laisserai pas m’injecter ta piqûre.

IMG_4919

Il est temps que tu sois transporté par les insectes…

Je sais que ta gueule est plus dangereuse, c’est pour cela que le combat dure entre moi, fort, et toi, faible.

Avec mes pattes, tu goûteras la mort, petit serpent ! »

_ Qu’est-ce qui prouve que tu es le plus fort, bon parleur comme un perroquet ?

 

D’autres séances consacrées davantage à la lecture ont suivi, autour de la fable proposée par l’IMA « Le lion, le chameau, le loup, le chacal et le corbeau ».

Publicités
Cet article, publié dans ateliers, culture contre l'illettrisme, savoirs pour reussir paris, spr paris, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.