DMQC : Approche de l’oralité, et « mise en bouche » des contes

Les dernière séances du projet ont eu lieu au musée, et ont été consacrées à l’oralité. Les jeunes ont ainsi pu aborder leurs contes d’une façon complètement différente, en se détachant de l’écrit pour mieux se familiariser à la prise de parole en public.

Avec la conteuse Catherine, ils ont tout d’abord travaillé le contact visuel, 10 Branly SPR_35au moyen d’un exercice collectif alliant le regard, le geste et la parole. Ils ont également exploré différents types de voix.

Grâce aux jeux théâtraux proposés par Sébastien autour des émotions et des postures, les jeunes ont repris confiance en eux en tentant d’apprivoiser le trac.

11 Branly SPR_65

Enfin, avec Marianne, après avoir mobilisé l’énergie cosmique dans un « haka » endiablé, ils se sont consacrés à leurs histoires afin de les conter au mieux le jour J : mise en bouche, travail scénique… Encore une ou deux répétitions à SPR pour peaufiner les textes, et tout est prêt pour offrir au public du 24 mars une visite contée exceptionnelle !

Publicités
Cet article, publié dans Branly, culture contre l'illettrisme, DMQC, lutte contre l'illettrisme, spr paris, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.